Paul Signac - peintre ardechois
Viviers secteur sauvegardé : paysage
Viviers secteur sauvegardé : le séminaire
Vue sur les toits - Viviers : secteur sauvegardé
Paul Signac - La cathédrale
L'hôtel de ville de Viviers
Place de la Roubine - viviers (Ardèche)
Le Rhône à Viviers
Viviers secteur sauvegardé : détail de l'autel

Vie municipale : Expressions des élus

Archives

Expressions des élus

L'article suivant fait partie des archives

Une paix durable ne peut être achetée au prix de la liberté des autres personnes
Des caméras pour lutter contre le sentiment d'insécurité et contre les incivilités ?

Le sentiment d'insécurité n'est pas une notion objective. Il n'y a pas lieu de prendre à la légère cette problématique, que le sentiment d'insécurité soit justifié ou non.
Certains ont peur d'emprunter certains chemins, de fréquenter certains lieux à certaines heures ; d'autres personnes ne ressentent pas cette crainte.
Il s'agit, comme pour toute émotion, d'un sentiment personnel. Il ne faut donc pas faire des généralités.

Les incivilités, ne sont pas acceptables. Jeter des détritus par terre, casser des vitres … ne sont pas des attitudes à cautionner. Mais, les habitant(e-s) de notre commune méritent des solutions efficaces.

Ces caméras ne résoudront pas la problématique du sentiment d'insécurité, ni celle des incivilités.

Les caméras de protection, ne feront que déplacer les incivilités sur d'autres sites de la commune.
Le vandalisme et incivilités continueront à avoir lieu, mais à d'autres endroits ; ce qui n'apaisera pas le sentiment d'insécurité.

La vidéo-protection est contraire aux libertés fondamentales, à la liberté individuelle.

La vidéo-protection est en réalité un aveu d'impuissance. Elle révèle la démission des politiques, leur volonté de laisser la population à la seule surveillance de caméras à la place du contact humain qui est essentiel et primordial.

D'autres mesures sont possibles pour une véritable politique de sécurité de proximité : des postes de travailleurs sociaux sur le terrain, des projets de quartier favorisant le lien social, des campagnes de préventions pour combattre les incivilités, la création d'espaces pour les jeunes; pour agir concrètement, avec des outils durables.

Aussi, acquérir des équipements électroniques liberticides, au coût d'installation énorme pour un résultat non garanti voire inefficace, qui n'auront aucun impact sur le sentiment d'insécurité, c'est au détriment d'autres projets comme la revalorisation de la Maison des Chevaliers…

Stéphanie KLEBEK - AUTARD - Elue sur la liste “Rassemblement Démocratique Vivarois”
[retour aux archives]