Paul Signac - peintre ardechois
Viviers secteur sauvegardé : paysage
Viviers secteur sauvegardé : le séminaire
Vue sur les toits - Viviers : secteur sauvegardé
Paul Signac - La cathédrale
L'hôtel de ville de Viviers
Place de la Roubine - viviers (Ardèche)
Le Rhône à Viviers
Viviers secteur sauvegardé : détail de l'autel

Vie municipale : Expressions des élus

Expressions des élus

Viviers Bleu Marine - Tous ensemble pour l'avenir et le devenir de Viviers !
Vivaroises, Vivarois,

Comme à l'accoutumée, vos deux élus Jean-Pierre SARTRE et Alain BARNIER, se préoccupent des deniers publics fournis par les contribuables Vivarois et nationaux. La majorité municipale a présenté ses chiffres, en mentionnant des budgets maîtrisés tout en précisant que nous faisons mieux que d'autres !
L'argumentation est légère, ce n'est pas parce d'autres font pire, que c'est forcément mieux chez nous, aucuns effets d'embellissements, et cadre de vie significatif sur notre commune. Nous en avons pris acte, mais étant en désaccord sur les orientations budgétaires de la majorité municipale, nous avons voté « contre ».
Nous avons voté contre l'ensemble des subventions aux associations, car c'est une demande de vote global de la totalité des fonds distribués, et non par partition, bien plus logique. De nombreuses incohérences d'octroi de subventions ont été soulevées sur certaines associations. Il est bien sûr évident que toutes nos associations vivaroises se doivent d'être soutenues, et aidées... Mais pas n'importe comment, ni à n'importe quel prix, afin d'en favoriser certaines, mais en lésant
d'autres, parce qu'un montant a été déterminé, mais mal réparti !
Pour rappel à nouveau : L'information légitime due aux administrés Vivarois par la majorité municipale reste absente, en prenant pour dernier exemple (et il y en a bien d'autres) : le transfert de compétence « gestion eau, et assainissement » vers la CCDRAGA, avec un changement de prestataire... Exit SAUR, bonjour VEOLIA, sauf que les administrés ont reçu des factures, sans aucune explication, et que les factures n'iront qu'en augmentant.
D'autre part sur le remake de « la folie des grandeurs » du projet roubine, nous mettrons en rappel notre précédent droit d'expression concernant nos préoccupations : absence de réflexions pour l'argumentation de ce projet concernant le développement économique, le tourisme, et l'habitat afin de justifier ces millions d'euros investis, et qui déborderont sur la gestion financière du prochain mandat 2020/2026.
On fait pourtant voter un budget, bien qu'aucune réunion publique d'information de ce projet, n'ait été réellement portée aux administrés.

Alain BARNIER, Jean-Pierre SARTRE - Elus sur la liste “VIVIERS BLEU MARINE
[tous les articles de la rubrique]